Cracovie, Europe, Pologne

Cracovie

IMG_6954


Les incontournables de Cracovie

  • Profiter des terrasses de Rynek Glowny
  • Découvrir l’originalité du château du Wawel
  • Flâner dans les rues de Kazimierz
  • Se restaurer dans un bar à lait 
  • Faire un pèlerinage dans l’histoire tragique des juifs polonais

Cracovie est considérée comme l’un des joyaux d’Europe Centrale. Moins populaire que Prague ou Vienne (pour le moment), elle est l’une des douze plus belles villes du monde selon l’UNESCO.
Elle est située au Sud de la Pologne et compte environ 756 000 habitants. Elle est la deuxième ville la plus peuplée du pays. Contrairement à Varsovie, Cracovie ne fut pas détruite durant la seconde guerre mondiale, ce qui explique la richesse de son architecture.

Nous sommes restés quatre jours à Cracovie au mois d’octobre et la météo fut assez mitigée. Le premier jour fut très ensoleillé mais malheureusement les trois jours suivant furent sous le brouillard et la pluie. Nous avons tout de même réussi à apprécier le charme de cette ville. Le vol entre Lyon et Cracovie dure environ 2 heures.

Nous avons logé au Maly Krakow Aparhotel (rue Kurniki) un hôtel bon marché et propre situé à proximité de la gare de Cracovie (Krakow Glowny) et du Barbakan.
Par ailleurs, l’hôtel est également à proximité de l’arrêt de bus de la ligne 304 qui se rend aux mines de Wieliczka.


La visite par quartiers :

IMG_7634.jpegP1410632.jpegIMG_7074IMG_7319.jpeg


Les adresses gourmandes 

IMG_6135

  • Café Camelot : une déco que l’on dirait sortie d’un film de Wes Anderson et une carte alléchante. Notre brunch éclairé à la bougie était juste parfait.
  • Milkbar Tomasza : un bar à lait moderne et savoureux.
  • Awiteks : une chaîne polonaise de boulangerie avec un grand choix pour le petit-déjeuner, le déjeuner ou le goûter.
  • Gruzinskie Chaczapuri : un restaurant touristique un peu au calme de Rynek Glowny. Malgré la déco un peu kitch, les pierogis étaient excellents.
  • Pies Pianista (Crêperie bretonne) : une crêperie bretonne à Cracovie ! Nous avons seulement testé les omelettes qui étaient excellentes.

 

 

 

Cracovie, Europe, Pologne

Dans les environs de Cracovie

IMG_7402

Le mémorial et musée d’Auschwitz-Birkenau se trouve dans la ville d’Oświęcim située à une soixantaine de kilomètres de Cracovie. En réalité, Auschwitz est le nom allemand que les nazis donnèrent à la ville. Plus d’un million de juifs, polonais et roms furent assassinés durant la Seconde Guerre Mondiale.

Je pense que la question d’une telle destination se pose quand on se rend à Cracovie. La visite est longue (3 heures 30 environ) et éprouvante. Le côté touristique est assez pénible, peut-être une limitation de visites par jour permettrait de cacher un peu le business lié à Auschwitz. Je reste aussi assez abasourdie par le comportement de certaines personnes qui font des selfies ou prennent des photos dans des endroits où elles sont interdites (notamment dans la chambre à gaz reconstituée).
Néanmoins, le nombre d’écoles est impressionnant et témoignent d’une volonté d’un devoir de mémoire.

Le site est composé par le camp d’Auschwitz I, le camp de concentration et de travail et le camp de Birkenau (Auschwitz II) le camp d’extermination.

Le camp d’Auschwitz I

P1410536-2.jpg
« Le travail rend libre » ou l’ironie cynique des nazis

IMG_7376.jpg

IMG_7388

IMG_7415.jpg

IMG_7363

Le camp de Birkenau (Auschwitz II)

IMG_7437.jpg

IMG_7422.jpg

P1410605.jpg

P1410607.jpg

Le monument international aux victimes du fascisme fut inauguré en 1967 et contient 22 dalles avec un texte traduit dans chacune des langues victimes à Birkenau.

IMG_7452

IMG_7479IMG_7421

Nous n’avons pas l’habitude de prendre des visites toutes comprises mais comme nous voulions y aller dès l’ouverture (pour éviter le monde) nous sommes passés par le site Discover Krakow. La visite et le transport nous ont couté 40 euros par personne. Le mini-bus est venu nous chercher à notre hôtel à 6h30 et nous sommes revenus vers 15h00. Nous avons eu une guide qui parle français dans un groupe d’une vingtaine de personnes environ. A savoir que selon les guides on ne passe pas forcément dans les mêmes blocks. J’ai aimé avoir une guide qui semblait personnaliser les visites et qui n’hésitait pas à donner son avis et à raconter des anecdotes personnelles.

Si vous voulez visiter par vos propres moyens, cela est possible et vous coutera bien moins cher que par un tour operator. Vous n’aurez pas accès à une guide mais seulement à un audioguide.


IMG_7199

Les mines de sel de Wieliczka se situent dans la ville de Wieliczka à 14 kilomètres de Cracovie. Elles ont été exploitées entre le XIIIème siècle jusqu’en 1996. Les mines s’étendent sur neufs niveaux de galeries entre 64 et 135 mètres de profondeur. Elles permettent de découvrir des chambres taillées dans le sel, des sculptures ou encore une église magnifique.

Pour explorer cette mine, il faut obligatoirement assister à une visite guidée en anglais (le français n’est pas encore disponible). Elle coûte 84 zlotys. Elle dure 2 heures et couvre 3 kilomètres (800 marches) soit seulement 1% de la surface totale des galeries.

Vous devez acheter un « permis » pour prendre des photos à 10 zlotys. Or, il est très difficile de prendre des photos dans les mines (faible luminosité, interdiction de flash, pas de trépied…) donc si vous utilisez le mode automatique, vous n’allez probablement avoir que du flou.

Le début de la visite débute par une descente de 360 marches en bois pour atteindre 135 mètres sous terre.

IMG_7268

Chapelle de Sainte-Kinga

IMG_7244

Le clou de la visite est la chapelle de Sainte-Kinga d’une taille de 22 000m3. Elle est l’oeuvre d’un travail de 30 ans et fut achevée en 1895. Elle accueille aujourd’hui des mariages et réceptions. Le soir de notre visite, un match de catch y était prévu. La chapelle est également le lieu d’un meurtre dans le roman Conjuration primitive de Maxime Chattam.

P1410494-2.jpg

IMG_7278
Trasa turystyczna 
IMG_7270
Salle Erazm Baracz

La visite est vraiment sympa quand on ne connait rien aux mines comme moi. J’ai adoré déambulé dans les galeries mal éclairées et découvrir ébahie que tout n’est que du sel autour de nous. Néanmoins, la visite est peut être un peu longue, la pause de 10 minutes à la boutique souvenir est inutile (alors qu’il y également une boutique à la fin du parcours) et encore une fois le coté trop touristique fait qu’on ne peut pas rester plus de 2 minutes à un point sans que le groupe d’après nous rattrape.

Je pense qu’il est possible de faire l’impasse sur cette destination si vous ne restez qu’un week-end à Cracovie.

Comment se rendre aux mines de Wieliczka  ?

  • Par le bus : ligne 304 à l’arrêt Galeria Krakowska (rue Kurniki) et il faut descendre à l’arrêt Wieliczka Kopalnia Soli. Le trajet dure environ 25 à 30 minutes (3 zlotys).
  • Par le train : à la gare centrale de Cracovie (Krakow Glowny) vers Wieliczka. Le trajet dure 25 minutes (4 zlotys) et il vous faudra marcher environ 500 mètres avant d’arriver à destination.