Uncategorized

Sur la route de Grand’Rivière

Après avoir passé quelques jours au François, nous partons vers le nord à la découverte de la ville de Grand’Rivière. Cette ville à la particularité d’être un cul-de-sac, car elle est la dernière au bout de la route D10.

Sur le chemin, nous découvrons une côte plus sauvage et de plus en plus découpée. A l’instar des villes du Robert et du François, le tourisme semble bien moins présent au nord. Nous nous arrêtons une première fois à Anse Charpentier, un paradis pour les surfers. Cette baie a un petit goût d’Hawaï dans les Caraïbes.

Anse Charpentier

L’anse est superbe et je vous conseille vivement de prévoir un pique-nique ou de vous arrêter au restaurant « Le Point de Vue » qui donne directement sur ce panorama.

On assiste à un ballet de pélicans avec pour toile de fond, le magnifique Pain de sucre qui se dresse fièrement. Attention, le courant est fort et la baignade interdite. De toute manière, il vous suffira d’observer les vagues pour comprendre leur dangerosité (rien à voir avec les vagues de la plage de l’anse Caffard au Diamant).

Nous reprenons la route vers le nord pour visiter l’une des plus célèbres distilleries de l’île, la Distillerie J.M. On s’éloigne légèrement du bord de l’Atlantique et l’on découvre une végétation de plus en plus dense avec notamment des champs de bananiers.

Distillerie J.M.

Rien que la beauté du site vaut le détour. Lorsque l’on arrive sur en haut de la route, il est impossible de ne pas s’arrêter pour immortaliser ce point de vue. La végétation luxuriante et le rouge de la fabrique ressortent d’une manière captivante. Le rhum J.M. est l’oeuvre d’un savoir-faire artisanal qui se transmet depuis plus de 100 ans. Ce n’est pas étonnant qu’il soit certifié AOC depuis 1996 et l’un des rhums agricoles les plus réputés de Martinique.

La distillerie a été fondée en 1790 par Jean-Marie Martin (d’où son nom). Elle est depuis 1914 la propriété de la famille Crassous de Médeuil. Il s’agit de la seule exploitation agricole qui produit encore son rhum à partir de ses propres cannes à sucre. La visite est gratuite et sans guide. Il est préférable de venir entre janvier et juin car c’est la saison où les machines fonctionnent. Nous assistons également au défilé des tracteurs qui viennent déposer les récoltes de canne à sucre.

Le parcours est agréable et intéressant surtout pour des novices comme moi. On y retrouve toutes les étapes de fabrication du rhum en débutant par la culture de la canne jusqu’au brûlage des tonneaux. J’ai apprécié boire l’eau de source provenant de la montagne Pelée utilisée dans la fabrication du rhum.

On termine par l’atelier olfactif puis la fameuse salle de dégustation. Vous pourrez ainsi tester toutes les différentes variétés avant de faire votre choix. Il était plutôt compliqué pour moi d’en déguster à 10 heures mais tout le monde n’a pas la même résistance à l’alcool.

Après cet arrêt dans ce petit paradis exotique, nous continuons notre route vers Grand-Rivière. Nous avons l’impression de nous enfoncer dans la forêt et sommes impressionnés par la taille des arbres et de la végétation autour de la route. Nous arrivons à la fameuse rivière Potiche sur laquelle se trouve un pont photogénique certes mais surtout le plus haut et long de l’île. En effet, le pont métallique est haut de 5,7 mètres et long de 67 mètres. La D10 est de plus en plus escarpée et nous arrivons tranquillement au bout du monde.

Grand’Rivière

Grand’Rivière est le village au bout de la route, un cul-de-sac sur la côte atlantique nord. Il compte environ 700 habitants qui vivent essentiellement de la pêche côtière et de l’agriculture. Le courage de ses pêcheurs est respecté par les martiniquais car le canal de la Dominique est l’un des endroits les plus agités au monde. Le village a été fondé à la fin du 17ème siècle sur la rive gauche de la Grande-Rivière.

Après avoir déambulé dans les charmantes ruelles colorées, nous nous rendons à la célèbre plage du Sinaï. Il s’agit d’une magnifique plage de sable noir à fleur de falaise et bordée par les cocotiers. Le coup de coeur opère directement et si la force des vagues n’était pas aussi puissante, je me jetterais directement à l’eau.

Nous décidons de déjeuner au Grill Riverain, l’un des deux restaurants recommandés par les guides. La localisation est agréable, la patronne adorable et les prix assez bas. Nous avons même la chance d’apercevoir les côtes de la Dominique juste en face de nous.

Grand’Rivière c’est aussi le point de départ (ou le point d’arrivée selon le sens) de la randonnée vers l’Anse Couleuvre. C’est l’une des plus réputées et les plus longues de l’île : 14 kilomètres à travers la forêt tropicale et avec des vues magnifiques sur la côte. Il faut prévoir avec l’office de tourisme afin que des pêcheurs vous ramènent pour le retour. Malheureusement, nous n’avons pas le temps de faire cette randonnée mais il n’est pas sûr que nous l’aurions faite après les difficultés que nous avons subi durant la randonnée de la Caravelle.

Nous quittons le bout du monde dans l’après-midi afin de rejoindre la côte nord Caraïbes à Saint-Pierre.

Europe, La Haye, Pays-Bas, Uncategorized

La Haye

La Haye ou Den Haag est une ville située dans la province de Hollande-Méridionale. Centre politique du pays, elle héberge le siège du gouvernement, le Parlement ou encore le Palais Royal. Pour autant, la capitale est bien la ville d’Amsterdam bien plus populaire.
La Haye est composée de 534 261 habitants. Elle est inclue dans la conurbation de la Randstad avec les villes de Rotterdam, d’Amsterdam ou encore Utrecht. Cette mégalopole regroupe alors 7 100 00 habitants.

Gare Centrale (Centraal Station)

A l’occasion d’un stage de six mois à la Cour pénale internationale (CPI), nous avons découvert cette ville et le mode de vie à la hollandaise.
La Haye est une ville agréable à vivre, à l’architecture plutôt moderne (une partie de la ville a été détruite pendant la Seconde Guerre Mondiale) qui reste assez calme au contraire d’Amsterdam qui peut se révéler oppressante à cause du tourisme notamment.
Lors de mon stage, la CPI se trouvait dans la petite ville de Voorbug, je faisais partie d’ailleurs de la dernière promotion d’internes rue Maanweg. Aujourd’hui les nouveaux locaux de la CPI sont au nord de la Haye, à la limite de Scheveningen.

Ancienne CPI (big up au 13ème étage)

Si vous vous intéressez à la justice internationale, je vous conseille vivement de visiter la CPI. La Cour est une cour de justice subsidiaire (c’est-à-dire qu’elle se substitue aux Etats-membres s’ils le décident) qui juge des personnes sur les crimes énumérés par le Statut de Rome à savoir les crimes de génocide, crimes contre l’humanité, crimes de guerre et d’agression. La visite est gratuite et il est possible d’assister à une audience (voir calendrier) si vous avez plus de 16 ans.

Vous pouvez aisément visiter la ville en un week-end. Si vous aviez prévu de visiter Amsterdam, je vous encourage à en profiter pour venir également découvrir La Haye. Le réseau de train est extrêmement performant et fiable. Vous pouvez rallier les deux villes en moins d’une heure avec la compagnie nationale NS.

Plein

La Place (littéralement Plein en néerlandais) est l’un des meilleurs endroits pour boire un verre. Située idéalement en plein centre, elle bénéficie d’un superbe panorama sur la skyline de la ville. A quelques minutes à pieds, je vous recommande également la place Grote Markt bien moins touristique que Plein mais tout aussi populaire.

Ne ratez pas la super terrasse sur l’eau du super restaurant italien Grapes & Olives

Le Binnenhof

Le Binnenhof, emblème de la ville est le centre politique des Pays-Bas. On y retrouve le Parlement, les bureaux du Premier ministre ou encore le ministère des affaires étrangères. Le Binnenhof est un espace ouvert, il librement accessible à pieds ou en vélo bien évidemment.

Le Ridderzaal ou la salle des Chevaliers fut construit pendant les 13e et 14e siècles. Il était le château des Comtes de Hollande.
Il est possible de faire une visite guidée du Ridderzaal et du Parlement toute l’année mais il faut réserver en avance. Il est également recommandé de venir le troisième mardi de septembre à l’occasion de la présentation du budget car les parlementaires, les ministres ou encore la famille royale sont présents.

Le Musée Mauritshuis

#photobombing

Le Mauritshuis fut construit au 17e siècle et était à l’origine la résidence des invités de la famille royale. Aujourd’hui, on y retrouve un musée exposant des oeuvres d’arts des 17e et 18e siècles. Le musée est surnommé le « Coffret à bijoux » en raison de son allure royale. Parmi les tableaux les plus populaires, on retrouve La jeune fille à la perle de Vermeer, La leçon d’anatomie du Dr. Nicolaas Tulp de Rembrandt ou encore Le Chardonneret de Fabritius. Le musée est un excellent complément au musée Rijksmuseum à Amsterdam car il possède la plus grande collection de peintures de Rembrandt du pays.
Le tarif pour les billets d’entrée est de 15,5 euros par adulte. 

Le Palais Noordeinde

#photobombing 2

Le palais Noordeinde est le palais de travail du roi Willem-Alexander. A l’origine, il s’agissait d’une ferme médiévale construite en 1533. La statue représente le premier roi néerlandais, Guillaume 1er qui s’y installa en 1817.

The Hague Tower

The Hague Tower (Het Strijkijzer littéralement le Flatiron comme à New-York) se trouve proche de la gare Den Haag HS qui se trouve à environ 15 minutes à pieds au sud du Binnenhof. La construction de la tour date de 2005. Elle mesure 132 mètres avec 43 étages consacrés principalement à des résidences et des bureaux. La terrasse panoramique est au 42ème étage.

La vue sur la ville est assez dégagée. Ce n’est pas la plus folle que j’ai pu voir mais la mer en arrière plan ajoute un petit bonus. Pour profiter de l’observatoire, il faudra payer l’accès à 9 euros dans lequel est inclue une boisson au Sky Bar ce qui est plutôt agréable.

Le palais de la Paix (Vredespaleis)

Le Palais de la Paix est le siège de la Cour Internationale de Justice (CIJ) et la Cour permanente d’arbitrage. A la différence de la CPI, à la CIJ sont jugés les différends entre les Etats au regard du droit international. La construction du palais fut achevée en 1913. Vous pouvez visiter gratuitement le Centre des visiteurs qui résume assez bien l’histoire du droit international et de la CIJ. Pour une visite privée du Palais ou seulement admirer les jardins, il faut réserver en avance. Pour les juristes, il est même possible d’assister à une audience (pour cela, il faut consulter régulièrement le calendrier).

S’il vous reste un peu de temps pour magasiner, faite un tour à Le Haagsche Passage, le plus vieux centre commercial des Pays-Bas qui est incontournable. N’oubliez pas non plus les magasins De Bijenkorf et Scotch & Soda.
Il serait bête également de ne pas faire de pèlerinage à HEMA, véritable institution pour les hollandais.

Scheveningen

Scheveningen est une station balnéaire située sur les bords de la mer du Nord. On y trouve une grande plage, une jetée de loisirs et le monument national l’hôtel Kurhaus. La plage est populaire pour pratiquer le windsurfing et le kiteboarding.

Il ne s’agit pas du plus beau bord de mer que j’ai pu voir mais les infrastructures sont plutôt assez bien développées et permettent de compenser le fait qu’il est impossible de se baigner sauf si vous avez du sang de viking. Sur la jetée, pour les plus aventureux, il est même possible de faire du saut élastique au dessus de la mer.

Pour boire un verre sur la plage ou dîner le soir, je vous conseille le Bora Bora ou encore le Cocomo. Durant l’été, profitez de la plage pour assister au festival des feux d’artifices et voir s’affronter les différents pays.

Que faire à la Haye ?

  • Découvrir le Rijsttafel et ses nombreux mets dans un restaurant indonésien.
  • Apprendre ou approfondir la justice internationale en visitant l’une des nombreuses organisations internationales.
  • Explorer Madurodam le parc miniature qui reproduit les principaux monuments de la Hollande.
  • Visiter Escher in Het Paleis, l’exposition permanente dédiée à M.C Escher.
  • Au printemps ou à l’automne, faite un tour au jardin japonais situé dans le joli parc Clingendael.