france

La route panoramique des gorges de l’Ardèche

Les Gorges de l’Ardèche font parties des lieux pittoresques à découvrir absolument si vous êtes dans la région. Elles sont classées réserves naturelles nationales depuis 1980. Si jamais vous voulez trouver une alternative à la fameuse descente en kayak, vous pouvez emprunter la route panoramique qui permet de contempler en hauteur les canyons (environ 200 mètres).

La route D290 relie Vallon Pont d’Arc à Saint Martin d’Ardèche sur 29 kilomètres en pleine nature et vous donne accès à 11 belvédères aménagés. A l’instar de la route des Crètes des Gorges du Verdon, les points de vue sont majestueux et vous permettent de découvrir les falaises et méandres qui constituent les gorges de l’Ardèche. On estime qu’environ 1,2 millions de curieux viennent chaque année découvrir cette route touristique.

Nous avons emprunté cette route dans le sens Saint Martin d’Ardèche vers Pont d’Arc mais la route peut être prise dans les deux sens. La route étant escarpée, le GPS estime 45 minutes de trajet. En réalité entre les arrêts fréquents, les pauses et le temps de profiter des paysages, nous avons passé environ 2h30 sur cette route. Nous nous sommes arrêtés à 10 sur 11 belvédères suite à une inattention de notre part (surtout à cause des chèvres) mais également sur d’autres points de vue non aménagés.

Le Belvédère du Ranc Pointu ☆ ☆ ☆

Un belvédère qui donne un point de vue grandiose à 180° sur un promontoire perché. Ce premier arrêt nous donne un bel avant-goût de ce que nous réserve la route.

Le Grand Belvédère

On devine la rivière Ardèche au milieu de la végétation dense. Nous ne sommes pas dans les meilleures conditions lumineuses et donc ce deuxième arrêt ne restera pas notre plus beau souvenir. Je conseille cette vue plutôt lors d’un coucher de soleil.

Le Balcon de la Rouvière ☆ ☆

On n’aperçoit qu’un bout de l’Ardèche mais la vue sur le canyon reste impressionnante.

Le Balcon de la Maladrerie ☆ ☆ ☆

Un aménagement à l’ombre (plus qu’agréable sous 30 degrés) et l’un des plus beaux points de vue directement en contrebas. Il s’agit de l’endroit idéal si vous voulez vous arrêter pour faire une pause ou pique niquer.

Le Balcon et le Belvédère des Templiers ☆ ☆ ☆

Les deux belvédères se succèdent et laissent place au fabuleux méandre de la Combe qui se tient majestueusement sous nos yeux. La vue est impressionnante et le silence qui y règne nous apaise instantanément.

Le Balcon de Gournier ☆ ☆

Les couleurs émeraudes de l’Ardèche nous donnent de plus en plus envie de sauter dans l’eau.

Le Belvédère du Croc de l’Olivier

On devient difficiles après avoir été tant émerveillés par les Templiers mais le Croc de l’Olivier ne restera pas dans le top 3.

Le Belvédère de l’Autridge

Le grand loupé de notre périple. Nous nous sommes retrouvés au milieu des chèvres qui avaient bien décidé de nous arrêter. En effet, environ 80 chèvres sauvages y résident et viennent faire un sacré accueil à tous les touristes qui passent sur leur territoire.

Le Belvédère du Serre de la Tourre

Pour cet arrêt, vous vous situez à 200 mètres au dessus de la rivière et en contrebas vous découvrez le méandre du Pas de Mousse. Etant le plus proche du Pont d’Arc, il est très fréquenté et malgré sa vue, il manque de charme comparé à ses voisins. Si vous ne pouvez que faire celui-ci, vous serez ravis mais cela serait dommage de se priver de la beauté de la totalité de la route.

Le Belvédère du Pont d’Arc ☆ ☆ ☆

Arche naturelle monumentale et haut lieu de tourisme située à 5 kilomètres du village de Vallon Pont d’Arc. Elle symbolise la porte d’entrée des gorges. Elle est impressionnante avec sa hauteur de 54 mètres et ses 59 mètres de longueur. Vieille d’environ 124 000 années, l’arche s’est formée naturellement sous l’effet de l’érosion. Il est enfin temps de profiter d’une baignade bien méritée dans l’Ardèche.

Vous pouvez également vous arrêter en dehors des belvédères aménagés et profiter de jolies vues. A certains endroits, il faudra bien veiller à rester silencieux car vous vous trouvez sur le territoire de rapaces et il est impératif de ne pas les perturber.

france

Cassis

Quand on évoque le village de Cassis, il est synonyme pour la plupart d’entre nous, de vacances de rêves et de balades dans les Calanques. En effet, ce petit port de pêche est situé entre deux monuments naturels : la plus haute falaise maritime d’Europe, le Cap Canaille et le massif des Calanques. Cassis est emblématique de la Provence et mérite que l’on s’y attarde que ce soit pour une journée ou une semaine (voir beaucoup plus…).

Nous avons découvert Cassis lors d’une journée caniculaire en septembre et avons apprécié son authenticité et son calme (dû en grande partie à la combinaison canicule + période de pandémie).

Le château de Cassis est un ancien château fort du VIIIè siècle transformé en hôtel et dont on devine un point de vue magnifique sur la ville.

La promenade sur le port est agréable et vous permet d’admirer les falaises en toile de fond. A coté des bateaux plus classiques, vous trouverez les « pointus » , ces barques de pêche traditionnelles de la Méditerranée. Tous les matins, la vente à la criée a lieu directement sur les quais.

Après une petite pause glacée chez Casalini, nous espérons trouver un peu de fraicheur dans les ruelles ombragées et colorées.

En se dirigeant vers le phare, la plage de la Grande Mer vous permettra de vous baigner en profitant du panorama superbe sur les falaises Soubeyranes. Le Cap Canaille rougeoyant s’enfonce dans la mer et culmine à 363 mètres d’altitude.

La statue de Calendal que l’on retrouve sur le quai des Moulins est le héros du roman « Mistral » écrit par Frédéric Mistral, figure de la langue et littérature provençale.

La route des Crètes

Nous avons décidé de profiter du coucher de soleil directement du Cap Canaille et d’emprunter la route D141 plus communément appelée la « route des Crêtes » qui relie Cassis à La Ciotat. Nous avions déjà parcouru une autre route des Crêtes dans les Gorges du Verdon encore plus longue et impressionnante.

Cette route permet de s’approcher du bord des falaises Soubeyranes et d’observer le superbe panorama grâce à plusieurs belvédères aménagés. Elles font parties des plus hautes falaises maritimes d’Europe et se retrouvent juste derrière celles de Slieve League en Irlande.

Que faire à Cassis ?

  • Profiter de l’une de ses plages : plage de la Grande Mer ou encore plage du Bestouan
  • Se promener dans l’une des 25 calanques environnantes : calanque de Port-Miou, calanque d’En-Vau, ou encore celle de Port-Pin
  • Découvrir le vignoble de Cassis
  • S’offrir une balade en mer pour encore mieux contempler le cap Canaille

 » Qui a vu Paris et non Cassis, n’a rien vu « 
Frédéric Mistral