france

Où se baigner dans les environs de Hyères ?

Nous nous sommes rendus à Hyères en septembre 2020 suite à l’annulation de notre voyage prévu aux États-Unis. Nous avons apprécié cette parenthèse revivifiante dans un contexte sanitaire qui s’avérait plus favorable à cette période. Comme à notre habitude mais encore plus cette année, nous essayons toujours de trouver des coins tranquilles quitte à marcher ou escalader un peu et nous recherchons assidûment les meilleurs endroits pour le snorkeling ou le paddling.

Nous avons profité également de deux endroits qui ne seront pas développés : la tranquille mais non mémorable plage de l’Ayguade et la plage de la Badine assez poissonneuse mais qui doit être assez fréquentée en haute saison.

La plage de l’Almanarre

La plage de l’Almanarre se situe sur la presqu’île de Giens et longe la route du Sel. Cette langue de sable de 5 kilomètres est très fréquentée mais présente l’avantage d’être facilement accessible. La proximité avec les Salins des Pesquiers vous permettra d’observer de nombreux oiseaux sauvages dont des flamants roses.
La présence régulière du vent attire véliplanchistes et kite surfeurs. Nous n’avons pas particulièrement apprécié cet endroit à cause du monde et des odeurs nauséabondes émanant de la déchetterie à proximité. Néanmoins, elle reste agréable pour se prélasser quelques heures et profiter d’une simple baignade surtout avec des enfants.


La plage de la Madrague

Cette petite crique se trouve au bout du Parc des Chevaliers. Pour y accéder, il faut passer par la calanque du Four à Chaux et emprunter le sentier du Littoral. Pendant la période estivale, le parking est rapidement complet. On retrouve une vue superbe sur la rade de Carqueiranne et sur l’îlot de la Redonne. Le seul bémol est l’absence de fonds profond mais elle reste idéale pour faire trempette et s’éloigner de la foule touristique.


La plage d’Escampo Barriou

Notre coup de coeur de notre séjour est une plage qui se mérite… Cette petite crique isolée n’est accessible que par un sentier de randonnée ou par la mer. Il s’agit de l’une des étapes du sentier du Littoral et de nombreux kayakistes y font également une pause. Même en cas d’affluence (groupe de randonneurs ou kayakistes), demeure la tranquillité.

Si vous voulez y accéder comme nous à pieds, il suffit de partir de la plage des Darboussières (parking au port de la Madrague) puis de suivre le sentier du littoral. Vous découvrirez des paysages sublimes que cela soit des points de vue sur la mer ou la beauté de la pinède locale. Il vous faudra entre 35 et 50 minutes (selon votre rythme) de sentier escarpé pour arriver à cette merveille.

On trouve quelques poissons mais attention aux méduses (je me suis fait piquée) qui peuvent être présentes. Fort heureusement, après avoir appliqué et frotté du sable et de l’eau de mer sur la plaie, la douleur est vite passée. Nous avons pu rentrer de notre escapade en fin d’après-midi sans grande difficultés.


La plage du Pradeau

Cette petite plage donne directement sur l‘île de Porquerolles. Elle reste tranquille mais avec deux bémols : la proximité avec l’embarcadère de la Tour Fondue (ce qui n’est pas forcément très agréable) et l’absence de beaux fonds et de poissons.


Plage de Cabasson (Bormes-les-Mimosas)

Dans le magnifique village de Bormes-les-Mimosas et face au célèbre fort de Brégançon, cette plage de sable est très fréquentée mais elle est nichée dans un environnement magnifique. On longe les vignobles avant d’accéder à cette grande plage familiale aménagée de tables de pique-nique.

En cas de foule, je vous conseille de longer la plage et de dépasser la pointe du Diable afin de vous installer dans les rochers près des charmants cabanons de pêcheurs. Non seulement vous serez tranquilles mais en plus vous aurez une vue directe sur le fort. Deux points négatifs néanmoins, le parking est payant (10 euros la journée) et il y a peu de choses à voir sous l’eau mais c’est probablement le prix à payer si vous espérez apercevoir le Président faire du jet-ski.


Plage de la Palud (Port-Cros)

Nous ne sommes restés qu’une petite journée sur la sublime île de Port-Cros et il a fallu faire le choix difficile de nous rendre uniquement vers la plage de la Palud. Nous avons choisi un endroit facile d’accès et non très éloigné du port car nous savions que nos petites réserves d’eau ne tiendraient pas en cette journée caniculaire. Si vous restez plus longtemps, vous pouvez vous rendre à la plage de Port Man ou à la plage du Sud qui sont également incontournables.

Nous avons trouvé une petite crique à l’abri de la plage principale qui semblait être le refuge des kayakistes et randonneurs. Il faut ouvrir l’oeil car le chemin qui y mène est caché derrière la végétation. Malheureusement ce jour là, les méduses avaient une nouvelle fois envahi les côtes et se baigner relevait du parcours du combattant. Il n’empêche que la beauté de l’île vaut le coup de s’y attarder quelques heures.


Italie

Le parc national des Cinque Terre

Le parc national des Cinque Terre est situé dans la région de la Ligurie à une heure environ de la ville de Gênes. Il est le plus petit parc national italien mais il demeure le plus densément peuplé avec environ 4000 habitants. Le parc est reconnu pour son caractère extraordinaire et il est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.
Le parc des Cinque Terre est composé de cinq villages : Riomaggiore, Manarola, Corniglia, Vernazza et Monterosso al Mare.

Pendant plusieurs siècles, les habitants des Cinque Terre ont façonné l’environnement naturel en disséquant les pentes escarpées des collines afin de rendre les terres cultivables. Ces bandes sont appelées des ciàn et sont soutenues par des murs composés de pierre sèche sous la forme de terrasse. C’est pour cela que le parc est surnommé le Parc de l’Homme et dispose d’une identité propre à son histoire.

Ne soyez pas étonné par le grand nombre de touristes chinois car depuis 2006, le parc des Cinque Terre est jumelé avec la Grande Muraille de Chine. Les deux sont inscrits au Patrimoine mondial de l’Humanité et ont développé un partenariat culturel fondé sur la préservation des deux sites.

Nous nous sommes rendus dans la région des Cinq Terres en octobre 2019. A l’exception de notre arrivée sous la pluie, nous avons eu un temps ensoleillé et plutôt doux. Nous y avons passé cinq jours et n’avons pas eu le temps de tout voir. Je pense qu’une semaine est une durée raisonnable afin de découvrir tous les villages, profiter d’une après-midi baignade ou encore découvrir les alentours (Levanto, Portovenere ou encore La Spezia). Nous avons choisi de faire l’impasse sur le seul village avec une grande plage, Monterosso, par manque de temps.

La région est réellement magnifique et je comprends largement l’engouement autour des Cinque Terre. Et pourtant c’est également sa plus grande faiblesse, la foule nous a découragé de nous attarder plus longtemps à Vernazza par exemple ou nous a poussé à passer nos soirées au calme à La Spezia. Il s’agit d’un paramètre à prendre en compte lors de votre visite et d’essayer au maximum d’éviter les vacances scolaires et de privilégier la semaine.

Malheureusement, nous avons eu un petit soucis d’ordinateur et nous avons perdu la plupart de nos photos. Merci à Amélie, notre acolyte de séjour de m’avoir dépanné de quelques photos pour terminer cet article.


Comment découvrir le Parc ?

Pour visiter le parc, le plus simple est d’utiliser le train, les bus ou encore le bateau. Il est déconseillé d’utiliser la voiture, les parkings à l’entrée des villages sont vite pris d’assaut et la circulation y est interdite.

Le train vous permet d’utiliser la ligne ferroviaire entre La Spezia et Levanto de manière illimitée. Elle se décline en pass pour un (16 euros) deux (29 euros) ou trois jours (41 euros). La carte vous donnera accès à l’utilisation gratuite des bus ATC dans le parc, les toilettes gratuites ou encore le réseaux wifi.

Vous pouvez également prendre le bateau et découvrir les Cinque Terre depuis la mer. Le trajet est plus onéreux que le train (35 euros pour la journée) mais il vaut le coup. Vous trouverez tous les tarifs et les horaires juste ici. Il est possible de ne prendre qu’un aller vers le village que vous souhaitez (à l’exception de Corniglia). Par contre, vérifiez bien avant via leur page Facebook ou Twitter si les bateaux fonctionnent car la moindre intempérie peut stopper le service pour la journée.


Où dormir ?

Il existe des hôtels et des offres Airbnb dans les cinq villages des Cinq Terres. Les tarifs à l’intérieur du parc ne sont pas bon marché (en moyenne une centaine d’euros pour une chambre double dans un hôtel) et l’offre de parking est restreinte. Si vous tenez à rester dans le parc, il vaut mieux tenter de trouver un logement sur les hauteurs mais il vous faudra prendre le bus ou emprunter les sentiers pour descendre dans les villages.

Le meilleur choix est de trouver un logement à Levanto ou à La Spezia car vous pourrez emprunter la ligne ferroviaire pour visiter directement le parc. On y trouve un plus large choix de parking également.

Nous logions à La Spezia dans une location Airbnb située à 15 minutes à pieds de la gare. Notre voiture est restée à la même place dans la rue durant tout le séjour sans aucun souci. N’hésitez pas à me demander le lien pour la location.


RIOMMAGIORE

Village le plus à l’Est du Parc des Cinque Terre, Riommagiore a été fondé au XIIIe siècle. Il est situé dans la vallée du torrent Major d’où l’origine de son nom. Les maisons s’agglutinent les unes sur les autres et on évolue dans le village à travers des ruelles et escaliers escarpés. Il est facile de s’y perdre et de se retrouver dans les jardins des habitants. Il s’agit d’ailleurs de l’un des villages les plus calmes que l’on ait visité, ce qui est contraste avec le tumulte que l’on retrouve à Vernazza ou Manarola par exemple.

Nous sommes venus visiter Rommagiore à la fin de journée pour profiter du coucher de soleil. Si vous avez le temps, profitez-en pour faire la randonnée vers le Sanctuaire de la Madone de Montenero qui donne une vue panoramique sur le village.


MANAROLA

Manarola a la réputation d’être le plus beau des Cinque Terre et il est celui qui est le plus probablement représenté surtout sur les réseaux sociaux. Le village fut fondé à la fin du XIIème siècle et se compose d’une rue principale et de ruelles étroites (caruggi) puis se termine par un promontoire rocheux.
Nous l’avons découvert à une heure matinale afin d’éviter la foule, ce qui a plutôt bien fonctionné. Le revers de la médaille fut les conditions désastreuses pour prendre les photos.

On tombe vite sous le charme de Manarola car il allie les habitations colorées des pêcheurs qui contraste avec les falaises grises environnantes et sa vue panoramique sur la mer.

Nous déjeunons sur les rochers et dégustons des calamars et des foccacia (spécialités de la région) en profitant de la vue et du calme. Nous avons décidé d’emprunter le sentier de randonnée qui passe par Volastra pour nous rendre au village de Corniglia.


CORNIGLIA

Corniglia est le village le plus élevé des Cinque Terre et est le seul qui n’a pas d’accès à la mer. Pour y accéder, il vous faudra gravir les 377 marches depuis la gare (la Scalinata Lardarina) sauf si comme nous vous venez de Volastra. Au Moyen-Age, la famille génoise noble des Fieschi en avait fait l’une de ses résidences. Sûrement à cause de la fatigue, nous n’avons trouvé rien d’extraordinaire dans les ruelles qui proposent les mêmes choix que dans les autres villages. Par contre, la vue panoramique sur la mer vaut le détour. Nous avons profité de la superbe terrasse du bar Terza Terra di Cadario Alison pour nous rafraîchir, l’emplacement est top, dommage pour l’amabilité du personnel par contre.

Si vous avez le temps, n’hésitez-pas à vous rendre à la jolie plage de Guvano. Uniquement accessible à pieds, il vous faudra emprunter la galerie piétonne partant de la gare (ne prenez pas peur car il n’y a pas de lumière). Petit détail non négligeable tout de même, son côté intimiste a un certain intérêt chez les naturistes.


VERNAZZA

Le village de Vernazza est considéré comme le plus riche des Cinq Terres. Malgré la dégradation de certaines façades, les arcades décoratives semblent, en effet, plus travaillées. Si vous arrivez de la mer comme nous, l’entrée dans le village est superbe. Le clocher de l’église Sainte Marguerite qui surplombe la place principale est vraiment l’un des plus beaux endroits du parc. La place principale est agréable et accueillante et compte des restaurants et cafés pour s’y détendre. N’hésitez pas à visiter le Castello Doria pour profiter de la terrasse et de la vue sur l’horizon (seulement 1,5 euro l’entrée). Notre visite a été gâchée par le monde qui évoluait difficilement dans les ruelles étroites. Après avoir trouvé un endroit tranquille pour déjeuner, nous avons décidé de terminer notre visite plus tôt que prévu.

Pour vous baigner, vous pouvez vous prélasser sur la petite plage pittoresque au coeur du village ou bien sur la plage de galets de Vernazza accessible en passant par une petite grotte.